By Peoplesphere On lundi, juillet 07 th, 2014 · no Comments · In
Au mois de juin, l’indice des prix à la consommation calculé par le STATEC progresse de 0.16% par rapport au mois précédent. Ce mois-ci, les automobilistes sont pénalisés par l’augmentation des prix des carburants et des services d’entretien et de réparation de la voiture. Cependant, de manière générale la dynamique des prix reste modérée. En effet, le taux d’inflation diminue de 1.03% en mai à 0.85% en juin, le taux d’inflation sous-jacente ralentit aussi en passant de 1.33% à 1.20%.

Pour le deuxième mois consécutif, les prix des produits pétroliers grimpent et gagnent 0.4% par rapport au mois de mai. Un plein d’essence ou de diesel à la pompe revient 1.4%, respectivement 0.3% plus cher qu’il y a un mois, les prix du mazout de chauffage sont restés stables. Par rapport au mois de juin de l’année passée les prix des produits pétroliers sont inférieurs de 2.7%. L’ensemble des prix des biens et services hors produits pétroliers augmentent de 0.14% par rapport au mois précédent. L’inflation constatée hors produits pétroliers provient en partie des prix des services qui augmentent de 0.21% en un mois. Les principales augmentations de prix concernent les voyages à forfait (+2.6%) et l’entretien et les réparations de voitures (+0.7%). Du coté des baisses les mouvements de prix sont peu significatifs et ont un impact négligeable sur le résultat global.

Neutralisation des taxes

La trajectoire baissière amorcée depuis le début d’année par le taux d’inflation sous-jacente se confirme en juin, en effet, le taux annuel cède encore 0.1 point de pourcent et se chiffre à 1.2%. L’indice général du mois de juin en base 100 en 2005 se chiffre à 121.70 points. La moyenne semestrielle de l’indice raccordé à la base 1.1.1948 passe de 824.15 à 824.79 points. La prochaine indexation des salaires, traitements et pensions sera déclenchée lorsque la moyenne semestrielle dépassera la cote d’échéance de 831.84 points. Pour le calcul de l’échelle mobile des salaires la loi prévoit la neutralisation des augmentations de taxes et accises sur les produits du tabac. Cette mesure provoque à partir du mois de juin 2014 la fixation d’un nouveau coefficient de raccord (6.79885) reliant l’indice des prix à la consommation en base 100 en 2005 à l’indice en base 100 au 1.1.1948.